Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2016

Ca fait tellement longtemps

...

Je ne peux pas dire combien de temps exactement.

Mais voila tellement longtemps que je n'ai pas écrit ici que Haut et Fort me menace de fermer mon compte! Ah non, hein, faut pas déconner!!!

Je vais essayer de revenir... j'ai des choses à dire, mais je manque de temps.

Alors la suite (peut-être) au prochain épisode!

18:28 Écrit par CriCri dans Histoire sans fond | Lien permanent | Commentaires (1)

14/01/2015

Bientôt

Je reviens avec de nouvelles notes.

Promis.

C'est juste que je suis un peu overbookée là...

22:05 Écrit par CriCri dans Histoire sans fond | Lien permanent | Commentaires (1)

25/12/2014

Joyeux Noël!

Petite pause dans le quotidien, je viens vous souhaiter ici un très joyeux Noël. J'espère que vous aurez auprès de vous les gens qui comptent, et que vous saurez en profiter...

Je ne vous souhaite pas de crise de foie, je suis certaine que le repas d'hier soir a été très bon quand même, mais j'espère que vous avez été raisonnable!

Pour ma part le réveillon a été très simple, c'était prévu comme ça, et à l'heure où vous lisez ces lignes, je suis en route pour la région Lyonnaise. J'ai appuyé sur envoyer juste avant d'éteindre l'ordinateur.

Bises à tous ceux qui passeront ici en ce jour de fête! Vous vous imaginez que pour moi, l'esprit de Noël n'est pas trop au rendez-vous, mais ce n'est pas une raison pour ne rien vous souhaiter.

10:17 Écrit par CriCri dans Histoire sans fond | Lien permanent | Commentaires (0)

24/12/2014

Ma semaine binaire, 4

Lorsque je veux la sortir, je m'aperçois une fois de plus que non, le "ne sait pas marcher en laisse" n'est pas un mythe. Et surtout que le soucis ce n'est pas la laisse, mais le collier qui la traumatise au plus haut point. Mais il est trop tard ce soir (surtout en période de Noël) pour ressortir lui acheter quelque chose. Et surtout, acheter un harnais sans l'essayer, c'est pas gagné gagné.

Et l'emmener dans les magasins aussi peureuse et sans marcher en laisse, c'est pas possible.

On va donc bricoler pendant deux jour comme ça. Heureusement que jeudi matin je ne travaille pas. Ca me permettra d'y aller.

Pour la nuit nous découvrons un chien très très mignon qui ne bronche pas. Elle ne fais pas dans la maison, ne pleure pas, n'aboie pas. Bon, elle ne mange pas non plus, ce qui est bien embêtant rapport à l'opération qu'elle a subi et aux cachets qu'elle doit prendre. Je ne suis pas convaincue que son estomac adore l'antibiotique sans nourriture pour le faire passer...

Dès que je lui aurais acheté un harnais, elle comprendra très vite à marcher en laisse. Jeudi soir, c'était plié. Pas exactement super bien, parce qu'elle a tendance à avoir un peu peur de tout. Mais toutefois, cela suffit amplement pour aller au bout de la rue voire pour une balade un peu plus longue.

Plus important, dès jeudi elle nous reconnaît très bien l'un comme l'autre et nous fait la fête timidement quand on arrive. Elle semble savoir qu'on ne lui veut pas de mal, même si elle a un peu de peine à nous approcher quand même!

Vendredi, pour la première fois, je l'ai laissée seule pour toute la journée. Et tout s'est bien passé. Sauf qu'elle ne mange toujours pas correctement. Mais ça, nous y reviendrons sans doute!

 

 

Je publie quand même ce billet, parce qu'il parle de ma merveilleuse chienne qu'était Joalia. Malheureusement, ce matin elle s'est sauvée durant sa promenade. Elle a eu peur, a cherché à s'enfuir, a réussi à sortir de son harnais. Nous l'avons cherchée presque une heure avec mon père. Puis moi seule encore deux heures au moins. Vers midi j'ai trouvé les voisins et désespérée je leur ai montré la photo de ma petite puce. Pas vue. Mais ils sont venus avec moi la chercher, ont appelé leurs amis... j'ai des voisins en or. On a fini par nous signaler une "petite renarde" au bord d'une route, mal en point. C'était bien elle. Saloperie de conducteur qui ne s'est certainement même pas arrêté! Après une semaine avec nous, ma petite puce est morte. La veille de Noël. La vie est cruelle. Bonnes fêtes quand même à vous tous...

20:07 Écrit par CriCri dans Histoire sans fond | Lien permanent | Commentaires (1)

23/12/2014

Ma semaine binaire, 3

Nous étions mercredi pendant les courses. Me voici donc sur le chemin du retour, et je reçois un appel de mon travail. Du genre, mais t'es où, on t'attends. Mes collègues lisent tellement bien le cahier de transmission que ça fait peur, parfois.

J'explique donc que je viens de finir les courses et que je reviens, mais que toutefois je dois remettre de l'essence. Limite, je me fais engueuler. Ben tiens, c'est pas moi qui ai décidé de mon plein gré de prendre cette voiture où il faudra ensuite remettre de l'essence vu qu'on la prête et qu'il faut que les personnes refassent le plein, et que si on a roulé avec c'est pas sympa du tout pour leur budget.

Donc, station service. L'automate s'arrête une première fois, mais je trouve que ça fait peu et je me dis qu'on va insister jusqu'au second arrêt. Comme ça, il y aura plus de carburant. Mais il n'y a pas eu de second arrêt. Et comme je regardais la somme défiler, eh bien je n'ai rien vu. Mais le gazole me coulait sur les chaussures allègrement.

Au prix où ça coûte, j'avais les boules. Mon pantalon et mes chaussures aussi. Et un peu mon manteau, tant qu'à faire. Ravie, je vous dit. Plus jamais je reviens à cette station, on a pas idée!!

Donc arrivée au boulot, je pue le gazole. J'enchaîne les rendez-vous, avec dans la tête "appelez demain matin pour savoir si elle est toujours là". Ce n'est qu'à midi que je trouve le temps de téléphoner.

Comme elle est toujours là j'annonce que j'arriverai vers 15h. C'est que je vais quitter le travail vers 13h15, et que le temps de rentrer et de repartir, avec une demi heure de route, il sera bien 15h. On accepte de me la réserver jusqu'à cette heure là. Ouf.

En effet c'était bien calculé, je suis arrivée là bas vers 14h50. J'ai revu la petite chienne. Ca confirme mon coup de cœur. Mais au tableau qu'on m'avait dressé s'ajoute un autre petit bémol: elle a un léger souffle au cœur. Ils s'en sont aperçus en l'opérant pour la stériliser la veille. Cependant cela ne nécessite pas de traitement, juste un peu de surveillance chez mon véto habituel.

De toute façon, je suis sous le charme. Je dis donc oui. Sa joie à elle ne saute pas aux yeux, la pauvre est un peu traumatisée d'avoir quelque chose qui tire sur son collier. La bénévole s'excuse, ma petite chienne pue un peu, mais je ne pourrais pas la laver de suite, rapport à l'opération qu'elle a subi. Je demande également pour son nom si c'est eux qui le lui ont donné ou son précédent propriétaire, et si je pourrais le changer si elle n'y réponds pas. On me répond que oui, c'est tout à fait possible, mais qu'elle l'avait déjà. Cependant ils n'ont pas constaté qu'elle y répondait.

Après les quelques papiers (oké; les nombreux papiers, on ne rigole pas avec les adoptions à la SPA), je repars en portant la petite puce. Ben ouais, elle ne marche toujours pas en laisse, y'a pas de miracle.

Dans la voiture, elle est très calme, elle essaie un peu de monter sur le siège mais comprends quand je lui dis un gros NON.

A la maison, elle est un peu effrayée par toute cette nouveauté et cherche à m'échapper dès que je m'approche. Cependant elle repère très vite son panier.

A suivre...

20:30 Écrit par CriCri dans Histoire sans fond | Lien permanent | Commentaires (1)